27.8.07

Le manque d'attention au monde extérieur

En marchant tranquillement dimanche passé, je me suis auto-diagnostiqué malade du manque d'attention au monde extérieur. Je marchais, mais je n'étais pas la. Je regardais, mais je ne voyais pas. Comme un fantôme inversé, mon corps était à Montréal, mais mon esprit était ailleurs. Je pensais au dernier bug de vendredi soir, à mon prochain texte sur ce blog, à la journée précédente, à ma vie future,... J'étais partout sauf dans ce monde. J'étais partout sauf dans le présent. Qu'est-ce qui c'est passé autour de moi? Je n'en ai aucune idée.

Je ne pense pas que je suis seul à qui ça arrive. C'est quand même étonnant que notre corps et notre pensée ne soient pas toujours à la même place.

Ça me rappelle un conte Zen que j'ai lu il y a longtemps. C'était à propos d'un étudiant qui vient voir son maître par un jour pluvieux. Il croit qu'il est prêt à devenir maître à son tour. Une fois dans le monastère, il s'agenouille devant le maître et ce dernier lui pose une simple question: De quel côté de la porte as-tu mis ton parapluie? L'étudiant ne le sait pas. Il se lève alors et quitte le monastère. Il a échoué.

Aucun commentaire: