1.4.08

Un extrait...

"À mon avis, le travail de l'écrivain ressemble fort à celui de ce pêcheur arctique. L'écrivain doit chercher le fleuve et, s'il le trouve gelé, il lui faut trouver la glace. Il doit s'armer de patience, supporter la température et la critique adverse, défier le ridicule, chercher le courant profond, lancer l'hameçon au bon endroit pour, après tant et tant d'efforts, sortir de l'eau un tout petit poisson. Mais s'il s'entête et relance sa ligne contre le froid, contre la glace, contre l'eau, contre la critique, sa pêche grossira un peu plus chaque fois."
- Pablo Neruda

À mon avis, cette analogie s'applique aussi à toutes ces choses qui nous semblent importantes, mais qui sont parfois si difficiles à atteindre. Ces choses qui nous sont essentielles. Comme le poisson pour le pêcheur.

Aucun commentaire: