5.5.08

P3


...29 avril 2008...

Jour important pour moi pour deux raisons, j'ai eu 30 ans et Portishead a sorti un troisième album 'Third' après plus de 10 de silence. Silence, c'est aussi le titre de la première pièce. Un beat sourd et hypnotique qui ouvre la porte au reste de l'album.

Une fois pris au piège, The Rip, adoucit légèrement la trame avec une mélodie incroyable que la voix de Beth Gibbons déchire de nostalgie. Puis vient l'intensité avec les pièces centrales We Carry On et Machine Gun (séparées par Deep Water qui allège un peu l'atmosphère). Beat rapide, saccadé, tribal, brutal auquel se mélange de l'électronique primitif. Impossible de rester indifférent.

Finalement Magic Doors et Threads terminent l'album comme il a commencé; très émotif, très envoûtant. La fin de Threads me donne des frissons.

Bref, un album à la Portishead...dense, intense, déchirant...

Aucun commentaire: