1.12.09

Trahison musicale

Ce soir, en faisant la vaisselle, j'écoutais Sinnerman...je me suis dit que je pourrais peut-être continuer à propos de la musique dans ma vie...

Donc oui, il y avait pratiquement toujours de la musique qui jouait chez moi quand j'étais petit. Elle faisait partie intégrale de l'ambiance de la maison. Je n'avais jamais remarqué son importance avant de partir en appartement...et depuis, je continue la tradition...il y a pratiquement toujours de la musique qui joue chez moi.

Je dirais qu'il y a eu trois phases entre moi et la musique.

Mon blog précédent fait référence à la phase de découverte. Mon père aime tellement de styles de musique différents que j'ai probablement gouté à presque tous les genres dans mon enfance.



Puis il y a eu le secondaire...

Je suis du genre tranquille qui ne dérange pas et je déteste être en évidence. Au secondaire, le moindre faux pas tue. La moindre affirmation et c'est le jugement qui tombe comme la lame de la guillotine, sans remord et sans pardon. La musique n'y échape pas.

T'aimes le francophone, t'es con.
T'aimes le heavy metal, t'es con.


Bref, peu importe ce que tu aimes, t'es con pour quelqu'un. J'ai donc décidé officiellement de ne 'rien aimer en particulier'...c'est flou et c'est safe. Je sais, c'est moche et à la limite du peureux.

En réalité, j'écoutais plein de musique chez moi ou chez mes amis, mais ce n'était pas ma musique. Je n'avais pas de musique à moi. J'appelle cette phase trahison parce que je trahissais le fait que j'aimais la musique...

Je ne sais pas si c'est une conséquence de tout ça, mais le secondaire est probablement une des périodes les plus plates de ma vie.



Vers la fin du secondaire, j'ai commencé à m'affirmer musicalement. J'écoutais chaque semaine La Courbe animée par Claude Rajotte à Musique Plus. J'aimais bien le style dit alternatif.

C'est grâce à cette émission que j'ai découvert ma musique. J'ai même acheté mes premières cassettes: Weezer / Pinkerton et Eel / Beautiful Freak.



Et la phase d'affirmation débutait...

(à suivre...)

1 commentaire:

Nathalie a dit...

Quel bonheur que ces blogs des derniers jours :-)

J'ai adoré celui d'hier, très touchant et inspirant. Je rêve qu'un jour mes enfants aient de tels souvenirs... tu as un papa bien génial, je trouve.

C'est fou, parce que c'est justement Claude Rajotte qui m'a aussi fait découvrir une musique alternative complètement différente de ce que j'écoutais (du Duran Duran, imagine! :-), avec une émission de radio qui s'appelait New Music Foundation les lundis soirs à CHOM. C'est ainsi que j'ai découvert un obscur band irlandais, U2, avec les albums Boy et October, et une chanson complètement délirante, I Will Follow (le vidéo vaut la peine :). Et d'autres bands comme les P Furs, the Cure, Echo and the Bunnyman... Voilà, j'ai passé la journée à écouter sur YouTube cette musique de mon adolescence, tes souvenirs me font faire un bien beau voyage aujourd'hui...

J'ai hâte de lire la suite :)