13.8.10

Souffle

Le 29 juin dernier mon petit Édouard entrait dans le monde. Il est sorti en avance...il est sorti vite...trop vite pour ses petits poumons de prématuré.

Et c'est là que j'ai réalisé à quel point le monde est brutal et hostile pour ces petits êtres encore tous fragile.

J'ai probablement vécu toutes les émotions existantes en quelques heures...de l'immense bonheur de voir enfin son petit garçon à la détresse totale de le voir respirer péniblement.

Le temps s'est suspendu pour une éternité...ou deux...

Puis, ses poumons ont repris le dessus quelques semaines plus tard.

Depuis, un petit combattant tellement beau et fort m'observe de ses grands yeux curieux. Prêt à vivre! Et moi, je revis...

2 commentaires:

Alain Caron a dit...

Felicitations à toi et Karine... Il est vrai que le monde est brutal et qu'on passe par toute une gamme d'émotions selon ce qui vivent nos enfants.

Je suis heureux pour vous tous.

Félix-Étienne Trépanier a dit...

Merci Alain! J'espère que ta famille aussi va bien!