22.1.11

_why

Cette semaine, j'ai découvert un personnage de la communauté Ruby qui me fascine par sa façon de voir la programmation. Connu sous le nom de Why The Lucky Stiff (ou _why), il est auteur, dessinateur, musicien et programmeur Ruby. Il déconstruit et reconstruit la programmation...le code étant une autre matière première pour son art. Il entoure d'un aura d'absurdité ses oeuvres, insérant des BDs dans son livre pour apprendre Ruby, nommant ses projets camping ou hackety hack. Il s'est retiré du web en 2009...effaçant avec lui tous ses programmes et ses textes. Heureusement quelques fanatiques ont republié ses travaux...

Outre sa façon de voir la programmation comme une autre forme d'art à exploiter, il était aussi connu pour ses méthodes d'enseignement de la programmation aux enfants.

Absurdité, expérimentation, création et dévotion à travers la programmation...

Fascinant et inspirant...

2 commentaires:

Nathalie a dit...

Ce que je trouve fascinant en lisant son histoire, c'est à quel point il a toujours fait ce qu'il avait envie, sans se soucier un seul instant de l'opinion des autres.

Et quel artiste! Quelle incroyable créativité! Je crois que plusieurs informaticiens ont aussi un coté artistique très fort, mais qui n'est malheureusement pas encouragé dans le domaine parfois si rigide qu'est l'informatique. C"est vraiment dommage qu'il soit disparu, parce que je crois que nous avons besoin de modèles inspirants comme lui...


J'aime beaucoup cette citation de lui: "When you don’t create things, you become defined by your tastes rather than ability. Your tastes only narrow and exclude people. so create."

On en reparlera!

Félix Trépanier a dit...

Oui! Moi aussi cette citation m'a beaucoup troublé.

Une chose étrange du monde du travail que je connais est que plus on évolue moins on crée...

Aussi, la semaine passée, j'entendais les entrepreneurs se plaindre que les finissants universitaires en ingénierie informatique ne savaient plus coder.

Il semble que notre culture et nos institutions actuelles valorisent le travail purement intellectuel.

Je pense que c'est le point de départ d'une longue réflexion.